L'énergie bois est un excellent complément à l'énergie solaire. On constate la tendance chez nos clients, qui de plus en plus souvent, dans les rénovations ou dans le neuf, prévoient un mix solaire-bois.

Avant de parler des produits et solutions, présentés et commentés dans les sous menus suivants, je vous propose sur cette page quelques informations générales permettant de resituer l'énergie bois dans le contexte français actuel, et en particulier des informations sur le granulé de bois et le bois plaquette ou bois déchiqueté:

- Pour une synthèse des tenants et aboutissants de l'énergie bois, vous pouvez visiter le site de l'IGN concernant la forêt française et son évolution : 16.7 millions d'hectare soit 30% de la superficie du pays, une progression de 0.7% par an depuis 30 ans ...A titre d'exemple des informations que vous pourrez trouver sur ce site, le panorama des résultats de l'inventaire forestier, téléchargeable sur le site de l'IGN.

 Pour une vision synthétique de la filière et des applications, vous pouvez consulter ce document édité en 2010 par le Centre Régional des Energies Renouvelables de Poitou Charente et destiné à aider à la mise en forme d'un projet. Un certain nombre d'informations intéressantes y sont abordés qui mettent en avant l'intérêt de cette énergie : lutte contre le réchauffement, énergie de proximité, création d'emploi locaux, coûts faibles et stables, indépendance énergétique... Un certain nombre de données pourraient être actualisées, d'autres sont plus orientées chaufferies, on trouve néanmoins à la page 12 un comparatif très intéressant entre bois déchiqueté et granulés. Et le questionnaire en fin de document permet de se poser les questions utiles pour de nombreux modes de chauffage bois.

Pour en savoir plus sur le granulé bois, son impact climat, la production en France et nos conseils de choix, c'est ici.

Granules bois en gros plan

photo empruntée au forum 'granulés bois .com'

 

 Et pour les avantages de l'énergie bois, quelques points :

- l'indépendance : vous n'utilisez ni pétrole ni gaz (moins d'importations, vous contribuez activement à ne pas augmenter le déficit de notre balance commerciale !), vous ne payez plus de TIPP ;-)

- si vous avez un jardin, les cendres l'enrichiront, elles s'intègrent dans le compost, mais sans en mettre trop car elles sont basiques, d'où le point suivant :

- vous pouvez faire de la lessive de cendres, ou du savon (sans huile de palme, du coup, vous n'en trouverez pas en bouteille dans les magasins). Je vous laisse faire le tri des tutos en ligne, j'ai trouvé celui-ci sympa, j'apporterai quelques commentaires : pas besoin de chauffer, attendre le week-end suivant suffit; pour le tissu fin, un vieux Tshirt dont on noue les manches va bien, plutôt que de filtrer deux fois, on peut simplement laisser décanter, et enfin, au niveau odeur, pour ma part j'ai retrouvé les odeurs de lessive d'antan, qui ne plaisent pas forcément à tout le monde. Mon conseil : sécher au grand air au soleil ( bon pour les pays pluvieux, il faudra peut-être adapter ma solution).

- truc d'un éleveur d'escargot de l'allier qui se chauffe au solaire, appoint bois : la cendre est très efficace pour écarter les escargots

- déconnecté des énergies fossiles, cela veut dire aussi déconnecté des fluctuations et protégé des hausses de prix à court comme à moyen/long terme : hormis pendant les crises, le prix du pétrole/gaz ne peut que monter avec l'augmentation de la consommation mondiale.

- déconnecté aussi du prix de l'électricité dont la tendance est à la hausse, le rêve nucléaire se termine : l'état doit payer pour maintenir en survie les "fleurons de cette industrie", qui ont été incapables d'anticiper la fin de cycle de leurs centrales. Incapables aussi d'actualiser le prix du démantèlement des centrales et de l'intégrer dans le prix de l'énergie. A 50 km de mon 'pays', la centrale de Brennilis est en cours de déconstruction depuis 1985, on sait ce qu'on a dépensé jusqu'à présent, pour démonter entre autres le garage à vélos, la cantine, les vestiaires, les "pipi rooms", et les bureaux. On ne sait ni faire ni chiffrer ce qui reste à faire. Il semble d'ailleurs qu'il vaille peut-être mieux ne pas le faire... C'est ce qu'en pensent par exemple le CRIIRAD et d'autres , contre toute attente d'ailleurs. Un jour quelque chose lâchera, forcément, des villages seront condamnés, etc

Le bois, lui, est toujours dans les forêts et les scieries, près de chez vous, générateur d'emploi local.

Pour le granulé, lors de fluctuations rapides de la demande, des tensions sur la disponibilité et les prix peuvent apparaître, comme en fin d'hiver 2012 : outre l'augmentation particulière de la demande, qui est aujourd'hui intégrée, le temps très froid des mois d'hiver a empêché les scieries de fonctionner en Février, créant un pénurie de fin de saison dans les Grandes surfaces du Bricolage, mais pas chez les spécialistes prévoyants. Selon les fournisseurs, on peut d'ailleurs trouver des prix sympa vers l'été : certains fabricants apprécient de faire rentrer de la trésorerie en période creuse.

Addendum 2020 : depuis quelques années, à proximité de nos locaux, on trouve du granulé de bois dans les grandes surfaces : prix à la palette : 3.80 euro/kg, produit labellisé comme il faut (dyn +, ...), origine France.

Il faut aussi rester vigilant sur l'origine des produits, car certaines exploitations ne sont ni raisonnées ni raisonnables. Pour exemple l'Angleterre, qui n'a plus de forêt et où une des plus grandes centrales électriques à granulés au monde a été construite. Elle fait venir son granulé d'Amérique du Nord, d'après un reportage passé il y a quelques mois à la télé, où le granulé produit par des multinationales avec tous les labels de durabilité et d'honorabilité donnent à peu près cela. On est en droit de s'interroger sur les dérives du système et le bon sens des hommes qui le font fonctionner.

Voilà pour le bois, et pour se chauffer avec, vous pouvez passer directement à notre boutique, ou prendre votre temps et lire nos pages d'information.