foto1
Energie Bois
foto1
Poêle à bois bouilleur
foto1
Panneaux Photovoltaïques
foto1
Panneaux Photovoltaïques
foto1
Auto-installation
Tel. 09 81 77 43 44
info@solaire-diffusion.eu
Nos rubriques

 Je reprend cette page datant un peu, et pour faire efficace, je vais privilégier les liens ...

Pourquoi le granulé de bois ? A la différence d'une cheminée qu'il faut entretenir, le granulé de bois permet une certaine autonomie de fonctionnement, une régulation de puissance et la plupart du temps des possibilité de démarrage programmé. L'autonomie va d'une journée pour un poêle (que l'on peut charger avec des sacs de 15kg) à quelques mois pour une chaudière avec silo. Cette dernière demandera bien sûr un peu d'entretien quand même, mais on se rapproche du confort obtenu avec les équipements fonctionnant aux énergies fossiles.

Si nous ne proposons pas ces systèmes de chauffage aux auto-installateurs, c'est qu'ils demandent des compétences pour l'installation ainsi que pour l'entretien et le dépannage. Mon conseil : choisissez un prestataire sérieux près de chez vous pour le choix et l'installation du produit si vous n'avez pas de compétence particulière dans ce domaine, il vaut mieux ne pas jouer avec le feu.

Qu'est ce que le granulé de bois ? Voici la page de l'association des producteurs, assez sommaire, qui vous propose un survol du sujet.

Pour ce qui est des savoirs faire complexes pour garantir sa qualité, je reste dubitatif : j'ai visité il y a plusieurs années une petite usine qui expliquait son procédé, montrait ses machines, dans une petite unité de production où ils travaillaient à deux personnes, et fournissaient localement, dans des seaux consignés. Et j'espère prochainement proposer une petite machine déjà très répandue dans l'est de l'Europe.

Ceci étant, voici quelques points clés du produit :

  • La biomasse est une énergie locale (du moins elle devrait tendre à l'être), le granulé de bois devient aussi aujourd'hui un ressource locale.
  • Le granulé, lorsqu'il est fabriqué de manière raisonnée, est renouvelable à plus d'un titre :
    • C'est un moyen qui dégage peu de CO2 fossile (environ 10% de l'énergie restituée est fossile, le CO2 aura été produit lors de la fabrication et du transport, du stockage, ...) et même évite la formation de méthane,
    • les forêts sont aujourd'hui bien gérées en France et le renouvellement du bois est assuré, donc pour le granulé 'local', ce que vous brûlez repousse !
    • au lieu de jeter et/ou de laisser pourrir la sciure des scieries, donc de dégager du méthane (ou de l'utiliser au lieu de paille dans les écuries par exemple, ce qui donne un fumier qui compacte la terre au lieu de l'aérer), si vous choisissez le granulé de bois, vous la brûlez, évitant la formation de méthane à fort effet de serre.

Facile à trouver ?

Le nombre d'usine en France augmente, j'en avais trouvé moins de 10 en 2001, une cinquantaine en 2015, il y en a encore plus en 2020.

Hormis une pénurie en fin 2012 début 2013 en raison d'un hiver très froid qui avait causé l'arrêt de scieries, l'approvisionnement n'est donc plus un réel problème: on trouve aujourd'hui du granulé de bois à bon prix et de bonne qualité qui vient de nombreuses régions. Vous pouvez chercher autour de chez vous, dans votre grande surface, il y en a partout.

En suivant ce lien, vous trouverez une liste de produits, de distributeurs, sur celui-ci, on vous indique les certifications des fabricants. Ici, un syndicat vous liste probablement les plus gros fabricants français

Et la qualité ?

Le label Dyn+ vous garantit une qualité de granulés. C'est la plus ancienne des normes concernant le granulé de bois, c'est aussi par conséquent la plus répandue au niveau mondial.

De nouvelles normes on vu le jour il y a quelques années : la norme EN 14961-2, très similaire à la précédente (elles fixent longueur, diamètre, densité, humidité, taux de poussières, de cendre, masse volumique, durabilité mécanique et aussi un certain nombre de critères liés aux impuretés, Azote, Soufre, entre autres). La norme NF a aussi vu le jour. Ces normes commencent à se décliner en sous catégories, celles paraissant plutôt destinées à une utilisation en résidentiel, d'autres en industrie, etc. Vivant à la fois en Europe et en France, pour sûr, côté normes, on ne tardera pas à arriver à une usine à gaz ;-) .

Si le coût du label qualité favorise les gros sites de production et la réduction de l'offre, il n'en reste pas moins que des granulés de faible qualité peuvent poser des problèmes. C'est le gros avantage de ces normes qu'on aime parfois critiquer, et je vais vous en donner deux exemples :

- en 2007, un granulé pas cher vendu dans le midi contenait des cailloux qui bloquaient la vis sans fin d'une chaudière;

- en 2012 un nouveau producteur local non labellisé vendait des sacs de granulés qui contenaient beaucoup de sciure, de quoi engorger la vis sans fin du poêle si on n'y prêtait pas attention et mettre le poêle en défaut. Depuis, il a fermé.

- en 2014 une GSB, après une période de pénurie, vendait un produit importé et labellisé qui était tellement peu énergétique que la chaudière ne tenait pas à bas régime, elle passait son temps à monter en puissance. En fait, le granulé était trop peu énergétique et pour attendre une température de fumées normale, l'électronique de la chaudière 'analysait' un manque de combustible et augmentait le débit ; j'ai cru un moment à un défaut d'une sonde de température,

En conclusion, si le label n'est pas obligatoire, il est quand même gage de tranquillité ! Et pour mon stock un peu faiblard? j'ai mélangé le 'mauvais' granulé avec du bon, 1/3 pour 2/3, et le fonctionnement est redevenu normal...

Acheter artisanal, local et sans label ?

Vous aimez néanmoins les solutions alternatives et locales ? Tester quelques sacs de granulés avec votre équipement peut être une solution judicieuse avant de s'engager sur un gros volume : vous verrez très vite si le poêle fonctionne correctement.

Les granulés de bois, la limite :

La vie du granulé n'est pas non plus un long fleuve tranquille quand les géants s'y mettent : quand on commence à raser des forêts pour fabriquer du granulé, comme cela arrive en Amérique du Nord, et que rien n'est prévu derrière, on n'est plus vraiment dans le renouvelable. Et les centrales électriques au granulé de bois semblent générer plus de problèmes environnementaux qu'elles en résolvent.

Alors pour garder les granulés pour le chauffage, pensez aux économies d'électricité ;-)